[Portrait] Sylvie Germain, ancienne du lycée français, écrivaine

07 fév. 2019

 

 

Sylvie Germain est née en 1954 à Châteauroux (Indre). La profession de son père, sous-préfet occasionne à sa famille de nombreux déplacements en France et à l’étranger.
 

Après un passage au lycée français Jean Monnet en Belgique, elle suit au cours des années 1970, des études de philosophie, auprès d'Emmanuel Levinas à l'université Paris-Nanterre.

Elle commence à cette époque à écrire des contes et des nouvelles.

Elle publie en 1984 son premier livre Le livre  des nuits puis  Nuit-d'Ambre, une saga familiale de près de 800 pages, qui reçoit six prix littéraires : prix du Lions Club International 1984, prix du Livre Insolite 1984, prix de Passion 1984, prix de la Ville du Mans 1984, prix Hermès 1984 et prix Grevisse 19844.

Elle part alors vivre à Prague (1986-1993) où elle enseigne la philosophie et le français au lycée français. Les années praguoises sont l'occasion de l'écriture puis de la publication en 1989 de Jours de colère, qui reçoit le prix Femina

En 1993, Sylvie Germain retourne vivre en France. Elle s’établit à Paris et La Rochelle.

Elle a publié une trentaine d’ouvrages dont Magnus, en 2005, a reçu le prix Goncourt des lycéens.

 

Crédit photo lycée français Jean Monnet


Autres communications

En poursuivant votre navigation, vous acceptez que l'AEFE utilise des cookies ou des technologies similaires pour vous proposer des services adaptés à vos besoins. En savoir plus