Nouveaux administrateurs, qui sont-ils / elles ? Siham El Mernissi, ancienne élève du Lycée E. Regnault de Tanger

12 nov. 2020
Siham El Mernissi, administratrice de l'Union-ALFM
depuis octobre 2020

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m'appelle Siham El Mernissi, ancienne élève du Lycée Regnault à Tanger (Maroc), Vice-présidente et membre fondateur de l'association des anciens élèves du lycée Regnault. Mon parcours est un peu spécial car j'ai été à la fois scolarisée à l'école marocaine et au sein du lycée français à Tanger. Je mesure donc la chance que j'ai eu d'aller dans un lycée français pendant mon adolescence et de faire partie de ce beau réseau. J'ai eu mon bac en 2020 et j'ai obtenu le deuxième prix du concours général des Lycées en littérature arabe. C'était très émouvant, j'ai été reçue par Jack Lang, à l'époque Ministre de l'éducation, à la Sorbonne lors d'une grande cérémonie. C'était la première fois que le Lycée Regnault était dans les établissements lauréats de ce concours général. J'ai ensuite fait mes études à Cholet en France et je suis rentrée au Maroc pour y travailler.

Pourquoi vous êtes-vous engagée au sein de l'Union-ALFM ?

Je suis membre de l'Union-ALFM depuis 4 ans. En rejoingnant l'association, je souhaitais faire partie d'un réseau plus large, m'enrichir et enrichir les autres. J'ai eu le plaisir de participer au FOMA de Lisbonne en 2017 et celui de Tunis en 2019. Aujourd'hui c'est un peu plus difficile de ce réunir mais heureusement la technologie nous permet de rester en contact ! C'est ce que je recherche aussi, ce sentiment d'appartenance à une grande famille et tous les échanges émerger, fructifier.

Quelle vision de l'Union-ALFM avez-vous et que souhaitez-vous apporter à l'association ? 

J'ai la vision d'une "union" qui rayonnerait encore plus que ce qu'elle le fait actuellement. Nous connaissons un vrai changement avec la présidente actuelle, Dominique Tchimbakala, et cela m'a poussé à déposer ma candidature au sein du CA car je trouve que l'association est dynamique et sur la voie de ce que j'imaginais.

J'ai envie apporter le meilleur de moi-même, l'histoire de ma ville Tanger, l'histoire de mon pays, l'amitié franco-marocaine, le rayonnement francophone qui permet de faire résonner toutes les histoires que la France a pu tisser avec d'autres pays et l'influence de cette belle langue qu'est le français et que j'ai adopté depuis mon enfance. C'est ma langue natale, d'ailleurs on me l'a fait adpoter ! C'est aussi la langue de mes enfants et j'y suis très attachée. J'aimerais également contribuer à la création d'associations d'anciens élèves partout où il n'y en a pas. Je pourrai apporter mon aide pour la rédaction de contenus puisque c'est mon métier et que j'aime particulièrement cela. Je vais également encourager les gens à adhérer à l'association en leur présentant tous les avantages qu'il y a à rejoindre cette belle famille !

 

Interview réalisée par Marine Durand, coordinatrice de projets au sein de l'Union-ALFM


Autres communications