Nouveaux administrateurs, qui sont-ils / elles ? Francesco De Musso, Trésorier, ancien élève du Lycée Saint-Exupéry à Brazzaville

Francesco De Musso,
Trésorier de l'Union-ALFM, membre du Conseil d'Administration
depuis le 17 octobre 2020

Francesco, quel est ton parcours d'ancien élève ?

Je suis Francesco De Musso, ancien élève du lycée Français St-Exupery de Brazzaville au Congo, où j’ai eu la chance d’effectuer toute ma scolarité, du primaire à la terminale avant de venir poursuivre mes études supérieures en France. Diplômé d’un Master 2 en Banque et Finance de l’Université Paris V-René Descartes et d’un Master en Economie Appliquée de l’Université Paris IX-Dauphine, j’ai débuté ma carrière en France dans l’audit et le contrôle interne. D’abord en tant qu’auditeur externe au sein du cabinet Mazars avant de rejoindre le Groupe Havas, et par la suite la division bancaire du Groupe General Electric, en tant qu’auditeur interne.
Soucieux de m’expatrier en Afrique, j’ai, dans un premier temps, rejoint le Groupe bancaire français BPCE en tant que Directeur de l’Audit Interne dans une de ses filiales en Afrique Centrale, avant d’intégrer BGFIBank, 1er groupe financier d’Afrique Centrale en tant qu’Inspecteur Général. Après quelques années passées à Libreville, j’ai été nommé fin 2016, Directeur Général de BGFIBank Europe, filiale française du Groupe basée à Paris.
De nationalités Italienne et Congolaise, mon parcours professionnel est à l’image de mon identité culturelle : multiple et diverse.

Qu'est-ce qui vous a motivé à rejoindre l'Union-ALFM et vous engager ?

Mon engagement au sein de l’Union-ALFM résulte en grande partie de ma volonté de promouvoir une communauté issue d’un enseignement d’excellence. A l’issue d’un échange informel avec sa Présidente, Dominique Tchimbakala, j’ai réalisé que je pouvais également contribuer à développer l’Association, notamment autour de deux enjeux clefs :
- la structuration financière de l’Association, tant en terme d’organisation que de fonctionnement. L’autonomie financière de l’Association reste la priorité pour cette mandature ;
- la mise en œuvre d’actions mobilisatrices en matière d’insertion professionnelle et de développement de projets à forte valeur ajoutée pour l’Association et ses membres.

Évidemment, selon les axes prioritaires qui seront arrêtés par le Conseil d'Administration, je souhaite apporter mon expertise sur des thématiques transversales telles que le développement international du réseau, la création de contenus sur la plateforme (services, conseil...) pour les membres, ou encore, la signature de partenariats stratégiques pour nos différents membres.

Quelle est votre ambition pour l'Union-ALFM ?

Mon ambition est de contribuer à faire de l’Union-ALFM un réseau international et structuré, composé de membres d’origines et de nationalités différentes et partageant un socle commun, la Francophonie. Nous y sommes tous très attachés et si nous réussissons à unir nos énergies, nous disposerons d’un outil formidable de promotion culturelle et économique à travers le monde.
Cet ADN commun acquis par chacun d’entre nous au sein de nos différents lycées à travers le monde mérite qu’on se l’approprie avec fierté au profit d’une communauté diverse et de plus en plus nombreuse. Cette ambition, à laquelle j’adhère, doit se faire entendre pour être reconnue à l’échelle internationale.

 

Interview réalisée par Olivier Lahady.

Autres communications