5 conseils pour trouver votre voie professionnelle dans un marché du travail en pleine mutation

21 sept. 2020

Savez-vous que 60 % des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore à l’heure actuelle ? Oui, vous avez bien lu : 60 % selon le cabinet américain WagepointDell et l’Institut pour le futur de l'Humanité (FHI) vont encore plus loin, puisqu’ils annoncent un chiffre de 85 % de nouveaux métiers en 2030. Et 2030, c’est dans 10 ans, c’est donc déjà demain ! 

L’intelligence artificielle, la robotique et la réalité virtuelle transforment les métiers actuels et en créent de nouveaux. Beaucoup de métiers dits « classiques » vont être amenés à disparaître comme les métiers d’employés de banque et d'assurance, de comptables, secrétaires, caissiers, manutentionnaires, etc. Certains métiers « de demain » sont déjà une réalité et vont connaître un véritable « boom » les prochaines années. Parmi eux, on peut citer les métiers de photogrammètre, roboticien, data scientist, pilote de drone civil, imprimeur 3D, BIM manager, Bid manager, Scrum master, etc. D’ailleurs les entreprises s’arrachent déjà tous ces nouveaux profils nés avec la transformation numérique et les salaires proposés sont très attractifs. ll est donc encore plus difficile de se projeter dans ces conditions, surtout lorsqu’on est lycéen ou étudiant et que l’on n’a peu de recul sur ces nouveaux métiers.


Quoi qu’il en soit, voici 5 conseils intemporels pour trouver sa voie professionnelle dans un marché du travail en pleine mutation :

En moyenne, nous passons près de 100 000 heures de notre vie au travail, il est donc primordial de bien réfléchir à son orientation professionnelle pour ne pas se retrouver à exercer un métier qui nous ennuie, ou qui n’a pas de sens à nos yeux. Entamez cette réflexion le plus tôt possible, en gardant toujours à l’esprit ces 2 questionnements en ligne de mire :

  • Comment bien vous positionnez sur les emplois d'aujourd’hui et de demain ? 
  • Comment identifier les secteurs où vous avez le plus de chances de vous épanouir ?

Pour vous aider dans votre démarche, je vous livre ici mes 5 conseils les plus importants et surtout les plus intemporels pour identifier votre domaine d’activité dans cette période de transition.

Conseil n°1 : Prenez le temps de bien vous connaître pour bien vous orienter

Parmi tous les conseils que vous pourrez lire, le plus important et de loin, c’est bien celui-ci : prenez le temps de bien vous connaître. Cela signifie que vous devez faire un vrai travail d’introspection, vous poser les bonnes questions, apprendre à mieux vous connaître pour bien vous orienter. Afin de vous aider dans cette réflexion, je vous indique les principaux axes de réflexion que vous devez suivre. Mais attention, l’orientation n’est pas une science exacte ! Cet exercice a pour but de vous faire travailler sur vous-même, pour mieux vous connaître. Il n’y a pas une seule bonne réponse qui serait unique, mais vous réduirez les incertitudes concernant votre avenir.

  • Quels sont vos traits de personnalité ? Quel type de personne êtes-vous ? Réfléchissez à vos qualités et aussi à vos défauts.
  • Quels sont vos centres d’intérêt, vos goûts, vos aspirations ? En clair, qu’aimez-vous faire ? Êtes-vous plutôt attiré(e) par les métiers manuels, artistiques ou intellectuels ? Ou bien est-ce que ce sont les métiers du social qui vous parlent ? Avez-vous l’âme d’un leader, d’un chef ? Aimez-vous prendre des initiatives ? Est-ce que vous aimez manipuler les chiffres, les concepts ? Êtes-vous rigoureux dans votre travail ? Aimez-vous suivre des process ?
  • Quelles sont vos compétences ? Vos aptitudes ? Vos soft skills et vos hard skills ?
  • Quelle est votre relation au travail ? Qu’est-ce qui vous pousse à vous lever le matin ? Est-ce que c’est votre carrière, votre épanouissement personnel, l’engagement sociétal, la sécurité, l’équilibre pro/perso qui sont vos moteurs ?

Posez-vous toutes ces questions et répondez-y ! Vous serez ainsi mieux armé pour identifier les secteurs qui ont du sens pour vous, et qui vous épanouiront. Vous pouvez faire ce travail seul, ou être accompagné(e) par un professionnel de l’orientation dont c’est le métier de guider ceux qui ont besoin d’être soutenus dans cette démarche ô combien indispensable pour le choix d’un métier, et l’équilibre d’une vie.

Je suis conseillère d’orientation, n’hésitez pas à me contacter pour une séance découverte : nous ferons connaissance et verrons ensemble comment je peux vous accompagner dans cette démarche de connaissance de soi.

Conseil n° 2 : Consultez vos proches, votre famille, des professionnels, mais prenez votre décision seul(e)

A 18 ans et même à 25 ans, il est très difficile d’identifier le métier pour lequel on est prédestiné. Si vous avez commencé ce processus d’introspection, profitez-en également pour demander à vos proches, vos amis qui vous connaissent bien, dans quel type de métiers ils vous imaginent et pourquoi ? Ils peuvent vous faire penser à des métiers que vous n’imaginiez même pas. Cumulez les avis des personnes qui vous entourent, et laissez décanter les informations. Allez à la rencontre de professionnels dans les secteurs qui vous attirent et posez-leur des questions sur la réalité de leurs métiers, sur les formations qu’ils ont suivies pour exercer leur métier… Vous serez riche d’informations et de témoignages qui vous aideront à y voir plus clair. Mais n’oubliez pas qu’à l’arrivée, c’est vous qui devez prendre votre décision, et vous seul.

Identifiez votre style de formation préférée :

Si vous êtes lycéen :

Selon que vous êtes pressé(e) ou pas d’entrer sur le marché du travail, le choix de formation sera différent. C’est important de vous poser les bonnes questions en amont :

  • Préférez-vous une filière courte (BTS, IUT) ou une filière longue (université, école) ?
  • Aimez-vous travailler seul (université) ou plutôt encadré avec un petit effectif (IUT, BTS, école) ?
  • Privilégiez-vous l’alternance (mix de théorie et de pratique) ou la voie traditionnelle ?
  • La compétition vous effraie-t-elle ? Ou au contraire vous galvanise-t-elle ? (classes prépa)

Si vous n’êtes pas vraiment décidé sur vos études, choisissez une filière généraliste à l’université pour vous spécialiser en Master, ou bien postulez pour une école d’ingénieur ou de commerce afin d’avoir au bout de 5 ans un large panel de métiers possible.

Si vous êtes étudiant ou jeune adulte en réflexion sur sa carrière :

  • Êtes-vous prêt à reprendre des études sur moins d’un an, 2 ans, 5 ans ?  
  • Souhaitez-vous suivre une voie traditionnelle ou plutôt de la formation à distance ?
  • En candidat libre ou accompagné ?
  • La formation doit-elle absolument être reconnue par l’état ?
  • Pouvez-vous la financer ?
  • Continuerez-vous à travailler durant cette période ?

Conseil n°3 : Informez-vous régulièrement sur l’actualité de l’orientation scolaire et professionnelle

Aujourd’hui vous avez à votre disposition une offre pléthorique de parcours, de systèmes, de filières d’études avant et après le bac. En effet, plus de 1000 orientations sont possibles ! Quoi de plus déstabilisant, angoissant au moment de faire des choix ? Mais vous connaissez certainement le dicton « un homme informé en vaut deux ». Aujourd’hui, à l’ère d’internet et du numérique, vous ne pouvez plus dire que « vous ne saviez pas » ! On trouve « presque » tout sur internet, alors multipliez les sources d’informations et informez-vous.

  • Naviguez sur les sites internet dédiés à l’orientation, la reconversion professionnelle,
  • Lisez la presse spécialisée dans le secteur qui vous intéresse,
  • Rendez-vous dans des centres et lieux ressources : CIO, SCUIO, CIJ, Cité des métiers,
  • Participez à des salons d’orientation, des forums des métiers, des journées « portes ouvertes » et allez à la rencontre des autres pour poser vos questions.
  •  

Conseil n°4 : Enfin, choisissez un secteur qui recrute !

C’est une réalité bien admise : le marché du travail est en pleine mutation.

Les 10 prochaines années vont connaître une transformation du paysage de l’emploi.  Renseignez-vous sur les secteurs qui embauchent quelle que soit la conjoncture, mais aussi sur les secteurs en pleine expansion, et analysez le marché de l’emploi. Ne vous jetez pas dans des études si vous savez pertinemment qu’elles offrent peu de postes à la clé.

Selon plusieurs études, la transformation numérique va créer des milliers d’emplois principalement dans le secteur de la santé, l’aide sociale, le secteur financier, les communications et la chimie.

Une fois que vous aurez identifié les métiers qui vous intéressent, recherchez sur les moteurs de job tels que Monster, Cadremploi, Apec les perspectives d’embauche ainsi que les fourchettes de salaires proposées.

Et gardez ces prévisions en tête au moment de faire vos choix !

Trouver sa voie professionnelle dans un marché du travail en pleine mutation peut sembler évident pour certains qui savent depuis tout petit ce qu’ils ont envie de faire, mais pour la majorité d’entre vous, c’est souvent bien plus compliqué… Si cela peut vous rassurer, à notre époque, on ne choisit plus un métier pour la vie, comme c’était le cas pour nos parents, donc la pression est moindre. La nouvelle génération des actifs va être amenée à changer plusieurs fois de métiers dans sa vie. Les parcours linéaires, cela n’existera presque plus.

Si vous n’êtes pas sûr(e) de vous, malgré votre travail sur vous-même, faites donc des choix qui vous ouvriront le plus de portes par la suite et qui vous permettront de prendre des passerelles vers d’autres professions. En un mot, pensez « stratégique » !

 

 

Meriem Draman, ancienne des lycées français de La Marsa et de Tunis, Professeur de sciences-physiques dans une première vie, et aujourd’hui Conseillère en orientation scolaire et professionnelle.
"J'aide les collégiens, les lycéens, les étudiants 🎓et les adultes en reconversion professionnelle à trouver leur voie grâce à un accompagnement sur-mesure et des bilans d’orientation innovants, rapides et super efficaces. N’hésitez pas à visiter mon site internet : www.meriemdraman.com et à me suivre sur mes réseaux sociaux LinkedinFacebook et Instagram".

Autres communications